Stellar Cyber ​​Open XDR-logo
Rechercher
Fermez ce champ de recherche.

Top 9 des cas d'utilisation du rapport de non-remise

Network Detection and Response (NDR) est un outil de cybersécurité qui se concentre sur les données sur les menaces au sein de votre trafic réseau. En tirant parti de techniques avancées telles que l’analyse comportementale, l’IA et l’apprentissage automatique, NDR peut identifier les anomalies et les failles de sécurité potentielles au-delà de l’approche traditionnelle basée sur les signatures. NDR améliore les mesures de sécurité traditionnelles en offrant une visibilité approfondie du réseau, une détection des menaces en temps réel et des capacités de réponse automatisée, ce qui en fait un élément essentiel des stratégies de cybersécurité modernes.

Pour en apprendre plus sur qu'est-ce que le NDR, voir notre introduction à NDR. Cet article couvrira les principaux cas d'utilisation du NDR en matière d'identification de logiciels malveillants et de ransomwares, de prévention des commandes et contrôles illicites, d'exfiltration de données et de consolidation de la pile technologique de sécurité.

Pourquoi les organisations ont besoin d'une détection et d'une réponse réseau

Les solutions NDR jouent un rôle central dans la visualisation et la défense de votre réseau. À une époque où les cybermenaces ciblent de plus en plus les fibres de connexion des appareils, des serveurs et des applications, le NDR peut voir au-delà des journaux d'applications individuels. Grâce à cela, il peut détecter et répondre aux anomalies du réseau, aux intrusions non autorisées et autres cybermenaces qui contournent les mesures de sécurité traditionnelles comme les pare-feu et les logiciels antivirus.

À la base, NDR exploite des analyses avancées, l’apprentissage automatique et la veille sur les menaces pour surveiller le trafic réseau. Cela lui permet d'identifier les activités suspectes qui pourraient indiquer une violation ou une attaque en cours. Contrairement aux outils de sécurité conventionnels qui s'appuient sur des signatures de menaces connues, les solutions NDR sont capables de découvrir des menaces nouvelles ou évolutives. Ceci est crucial dans un environnement où les attaquants modifient constamment leurs tactiques pour échapper à la détection.

La force d’une solution NDR réside dans sa capacité à offrir une visibilité en temps réel sur les activités du réseau. Il analyse en permanence le trafic réseau, détectant les anomalies qui pourraient signifier une compromission, telles que des flux de données inhabituels ou une communication avec des adresses IP malveillantes connues. Lorsqu'une menace est identifiée, le système NDR peut automatiquement lancer une réponse, par exemple en isolant les systèmes affectés, pour empêcher la propagation de l'attaque.

Pour ceux qui souhaitent découvrir comment une solution NDR peut être déployée efficacement dans un environnement d'entreprise, en particulier en conjonction avec d'autres outils de sécurité tels que SIEM, cette ressource fournit des informations précieuses sur les avantages et les applications pratiques du NDR dans un cadre de cybersécurité moderne.

9 cas d'utilisation du rapport de non-remise

La détection et la réponse réseau (NDR) constituent un aspect essentiel de la cybersécurité moderne, offrant aux organisations une défense robuste contre un large éventail de cybermenaces. En analysant le trafic réseau, les solutions NDR détectent et répondent aux anomalies qui signifient des violations ou des attaques potentielles, améliorant ainsi la posture de sécurité d'une organisation. Voici la liste ultime des cas d'utilisation du NDR :

#1. Détection de mouvement latéral

Le mouvement latéral fait référence à une stratégie utilisée par les attaquants dans laquelle, après avoir sécurisé l'entrée initiale, ils traversent furtivement un réseau. Cette approche est plus avancée que l’approche traditionnelle « Dash-and-Grab » et leur permet souvent de localiser des actifs ou des données spécifiques tout en échappant à la détection. Cette tactique implique des méthodes avancées telles que l’exploitation des vulnérabilités de l’infrastructure, l’utilisation d’informations d’identification volées et parfois l’attente – parfois des mois – avant de prendre une décision décisive après l’infiltration.

Reconnaître votre surface d’attaque est une première étape essentielle dans la détection des mouvements latéraux. Les solutions NDR surveillent et analysent en permanence le trafic réseau, vous permettant d'établir une base de référence des modèles de trafic normaux. Grâce à cette base de référence, ils peuvent détecter des anomalies du réseau telles que des flux de données inhabituels ou des demandes d'accès à des zones sensibles du réseau. Il peut s’agir d’indicateurs de mouvements latéraux qui apparaissent bien avant que les journaux d’applications n’indiquent un accès suspect. Cette visibilité immédiate est cruciale pour limiter la propagation d’une attaque au sein du réseau. Lors de la détection d'activités suspectes, les systèmes NDR peuvent automatiquement lancer des réponses. Cela peut aller de l’alerte du personnel de sécurité à l’isolement automatique des segments de réseau concernés, contribuant ainsi à contenir la violation.

En cas de violation, les outils NDR offrent une multitude de capacités médico-légales pour enquêter sur l'incident. Cela inclut le suivi des mouvements et des méthodes de l'attaquant, ce qui est essentiel pour améliorer les mesures de sécurité et prévenir de futures violations.

#2. Identifiants compromis

Lorsque les identifiants sont compromis, ils peuvent être utilisés de manière inhabituelle, par exemple pour accéder à des données ou à des systèmes à des heures indues, depuis différents emplacements ou à une fréquence inhabituellement élevée. Ces anomalies peuvent être croisées avec d’autres indicateurs comportementaux pour déterminer la probabilité du risque. Ceci est rendu possible par l'analyse comportementale de NDR, qui adapte son modèle aux modèles de comportement typiques des utilisateurs de votre organisation. En s'intégrant à d'autres systèmes de sécurité tels que SIEM (Security Information and Event Management) et IAM (Identity and Access Management), une compréhension encore plus complète des anomalies peut être construite.

Lorsqu'une utilisation d'identifiants à haut risque est identifiée, l'intégration de NDR avec les systèmes IAM peut empêcher une attaque de se terminer et garder vos utilisateurs finaux en avance sur une attaque en remplaçant les identifiants.

#3. Atténuation des attaques de ransomwares

Le processus d'infiltration de ransomwares permet aux attaquants d'exploiter les vulnérabilités du réseau pour accéder aux ordinateurs et aux serveurs. Une fois que le ransomware s’est intégré au réseau, le temps commence à tourner : dans cette situation critique et urgente, il ne reste que quelques heures avant que le ransomware crypte de manière irréversible de grandes parties de vos données. Historiquement, la bataille contre les ransomwares s’est déroulée de manière prévisible : les attaquants développent et diffusent de nouveaux logiciels malveillants ; les équipes de sécurité détectent cette activité inhabituelle et isolent les fichiers concernés lors des analyses judiciaires post-attaque, et de nouvelles politiques de pare-feu sont créées pour empêcher qu'une attaque similaire ne se reproduise. Parfois, les parties concernées agissent assez rapidement pour atténuer les dégâts – mais non sans exercer une pression considérable sur le personnel concerné. Les capacités NDR jouent un rôle déterminant dans la détection des premiers signes de ransomware, permettant aux organisations de réagir et d'empêcher le déploiement des charges utiles avant que l'attaque n'atteigne la phase de chiffrement de masse.

#4. Identification des menaces internes

Les menaces internes constituent généralement une préoccupation majeure pour les pare-feu traditionnels et l'évasion des systèmes de détection d'intrusion (IDS). Les attaquants se faisant passer pour des utilisateurs et des services légitimes – suffisamment expérimentés pour éviter les méthodes de détection basées sur les signatures – comptent aujourd’hui parmi les acteurs de menace les plus efficaces. Heureusement, même ces menaces sont peu susceptibles de contourner les systèmes de détection et de réponse réseau (NDR). En effet, le NDR peut identifier des comportements réseau spécifiques difficiles à éviter complètement pour les attaquants.

De plus, le NDR va au-delà de la simple détection basée sur des règles : l'apprentissage automatique permet l'analyse et la modélisation continues des comportements des entités au sein du réseau. Cette approche permet au NDR de repérer contextuellement tout ce qui ressemble à des méthodes d'attaque établies. En conséquence, même les processus qui semblent légitimes pourraient être soumis à un examen minutieux et signalés s’ils présentent des caractéristiques inhabituelles.

Cependant, il est important de noter que tous les systèmes d’apprentissage automatique ne sont pas aussi efficaces. Les systèmes qui utilisent le cloud pour sa vitesse et son évolutivité dans l'exécution de modèles d'apprentissage automatique ont généralement un avantage significatif sur les systèmes dépendant de ressources informatiques locales plus limitées. Cette différence peut s’avérer cruciale pour l’efficience et l’efficacité de la détection des cybermenaces sophistiquées.

#5. Détection des logiciels malveillants

La diversité des approches adoptées par les logiciels malveillants actuels explique en partie la difficulté de s'en défendre. Par exemple, l'utilisation de domaines de premier niveau est une parfaite démonstration de la capacité des attaquants à se fondre dans un océan d'homologues légitimes. Les solutions NDR offrent un moyen de jeter un œil derrière les façades dangereuses des logiciels malveillants. Grâce à plusieurs moteurs d'analyse machine, l'approche multifacette de NDR modélise les tactiques, techniques et procédures (TTP) précédemment établies, tout en effectuant également une inspection approfondie des paquets réseau et une comparaison des métadonnées.

#6. Détection des attaques de phishing

Le phishing est depuis longtemps la méthode privilégiée pour les attaques de logiciels malveillants, depuis l'utilisation généralisée du courrier électronique. Cette technique constitue souvent la voie la plus simple, la moins chère et la plus directe permettant aux attaquants de pénétrer dans les domaines critiques de votre entreprise. Les systèmes NDR peuvent atténuer l'impact des attaques de phishing en identifiant les activités de courrier électronique suspectes et leurs conséquences sur le réseau.

#7. Détection des communications de commandement et de contrôle (C2)

Les communications C2 se produisent lorsque des systèmes compromis communiquent avec un serveur contrôlé par un attaquant pour recevoir des instructions supplémentaires ou exfiltrer des données. NDR identifie les communications avec les nœuds C2 connus via des ports miroir réseau hors limites et des taps virtuels. En capturant passivement les communications réseau, NDR peut identifier les changements soudains dans les modèles de flux de données, repérer les canaux de communication nouveaux ou inattendus et détecter les tentatives irrégulières de cryptage des données, avant qu'un attaquant puisse finir de profiter des efforts de protection des appareils insuffisamment préparés.

Non seulement cette analyse prend également en compte les caractéristiques connues des communications C2 (telles que la taille spécifique des paquets de données, les intervalles de temps ou les anomalies de protocole), mais certaines solutions NDR peuvent même décrypter et inspecter le trafic crypté à la recherche de signes de communications C2. Cela permet d’identifier même les attaquants avancés qui utilisent le cryptage pour dissimuler leurs activités.

#8. Prévention de l'exfiltration de données

Les systèmes NDR utilisent l'analyse comportementale pour comprendre les modèles typiques de mouvement des données au sein d'un réseau. Tout comportement inattendu, comme un utilisateur accédant et transférant des données qu'il ne ferait normalement pas, peut déclencher une alerte. Grâce à cette compréhension adaptative de votre paysage de données, les systèmes NDR peuvent détecter des modèles indiquant que les données sont déplacées de manière inappropriée. Ces modèles peuvent être un mélange de transferts de données plus importants que la normale, de flux de données inhabituels vers des destinations externes et de trafic aux heures impaires.

Lors de la détection d’une exfiltration potentielle de données, les systèmes NDR peuvent automatiquement lancer des réponses pour atténuer la menace. Cela peut inclure le blocage du transfert, l’isolement des segments de réseau concernés ou l’alerte du personnel de sécurité.

#9. Consolidation de la pile de sécurité

Les solutions NDR sont conçues pour s'intégrer de manière transparente à d'autres outils de sécurité tels que les pare-feu, les systèmes IPS et SIEM. Cette intégration crée une posture de sécurité plus unifiée en permettant à ces systèmes de partager des données et des informations. En retour, votre organisation bénéficie d’une vue plus complète des événements de sécurité sur l’ensemble du réseau, éliminant ainsi le besoin de recourir à plusieurs outils de surveillance disparates.

Parallèlement à une gestion plus simple de la sécurité, les analyses avancées de NDR peuvent assumer des rôles qui nécessiteraient autrement des outils distincts. Ils fournissent une analyse sophistiquée du trafic et des comportements réseau, réduisant ainsi la dépendance à l'égard de systèmes multiples et moins avancés. Tout en réduisant le nombre d'outils sur le terrain nécessaires, les solutions NDR sont évolutives et adaptables, ce qui signifie qu'elles peuvent évoluer avec l'organisation et s'adapter à l'évolution des besoins de sécurité. Cette évolutivité réduit le besoin d’ajouter constamment de nouveaux outils de sécurité à la pile à mesure que l’entreprise se développe.

En s'intégrant et en améliorant d'autres outils de sécurité, en fournissant un contrôle centralisé et en automatisant diverses fonctions de sécurité, NDR consolide efficacement les piles de sécurité de l'entreprise, conduisant à des opérations de cybersécurité plus rationalisées et plus efficaces.

Détection et réponse réseau pilotées par l'automatisation

La solution de Stellar se démarque dans le paysage de la cybersécurité, offrant un ensemble robuste de capacités NDR conçues pour répondre aux menaces critiques à grande vitesse. Notre plateforme excelle dans la détection et la réponse en temps réel, exploitant la puissance de l'analyse avancée, de l'IA et de l'apprentissage automatique pour surveiller le trafic réseau et identifier les activités suspectes. Ses capteurs physiques et virtuels offrent non seulement une inspection approfondie des paquets et une détection des intrusions basée sur l'IA, mais fournissent également un bac à sable pour l'analyse des attaques Zero Day. Ces capteurs s’intègrent parfaitement aux solutions déjà présentes dans votre pile technologique, tout en renforçant les points faibles précédents.


Découvrez comment notre plateforme peut renforcer les défenses de votre réseau, rationaliser vos opérations de sécurité et vous offrir la tranquillité d'esprit que procure une cybersécurité de haut niveau. Pour nous rejoindre dans la redéfinition de la sécurité des réseaux et prendre une mesure proactive vers un avenir plus sécurisé, découvrez-en davantage sur notre Capacités de la plateforme NDR.

Remonter en haut