Stellar Cyber ​​Open XDR-logo
Rechercher
Fermez ce champ de recherche.
Stellar Cyber ​​Open XDR-logo
Stellar Cyber ​​Open XDR-logo

Table des matières

Implémentation SIEM : stratégies et bonnes pratiques

Les systèmes de gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM) jouent un rôle central dans
posture de cybersécurité des organisations. Offrant une suite de surveillance en temps réel, des menaces
capacités de détection et de réponse aux incidents, la mise en œuvre du SIEM est essentielle pour
naviguer dans le paysage complexe des cybermenaces.

Cet article vise à approfondir les meilleures pratiques de mise en œuvre SIEM, en vous fournissant
des informations et des stratégies exploitables pour maximiser l’efficacité de votre nouveau SIEM
solution. De la compréhension de l'étendue des capacités SIEM à la garantie d'une
intégration avec les cadres de sécurité existants, nous explorerons les principales considérations qui
soutenir une stratégie SIEM réussie, en dotant les équipes de sécurité des connaissances nécessaires pour
protéger les actifs numériques de leur organisation.

Étapes de préparation à la mise en œuvre du SIEM

La mise en œuvre d'un nouvel outil SIEM peut s'avérer intimidante : comme pour toute nouvelle implémentation, des déploiements bâclés peuvent menacer l'intégrité de la sécurité du projet. Ces défis vont des problèmes techniques et opérationnels aux problèmes financiers et personnels. En posant certaines des bases suivantes, il devient possible d’en tuer beaucoup dans l’œuf – tout en garantissant le chemin le plus fluide possible vers le succès du SIEM.

Consultez notre guide pour en savoir plus sur les avantages du déploiement de SIEM.

Clarifiez vos objectifs SIEM

Pour avoir une mise en œuvre aussi rationalisée que possible, il est essentiel de comprendre ce que vous souhaitez réaliser. Cherchez-vous à améliorer la visibilité, à garantir la conformité réglementaire ou à améliorer la détection des menaces ? La définition d’objectifs clairs guidera le reste du processus de mise en œuvre.

Cela est dû au fait qu'une mise en œuvre réussie du SIEM nécessite une planification méticuleuse, ainsi qu'une compréhension approfondie de la posture et des objectifs de sécurité actuels de votre organisation. Au départ, il est crucial d'établir une analyse de rentabilisation claire pour le SIEM en identifiant les buts et objectifs spécifiques que le système doit atteindre pour l'organisation. Cela implique de prioriser les tâches et les processus critiques qui soutiennent la mise en œuvre du SIEM, ainsi que d'examiner et de prioriser les politiques de sécurité existantes en fonction de leur importance pour l'entreprise, des exigences de conformité et de leur alignement sur les meilleures pratiques. De plus, l’évaluation des contrôles actuels qui vérifient ces politiques contribuera à garantir la conformité et à identifier les domaines à améliorer.

Pensez petit d'abord

Pendant la phase de découverte, il est conseillé de piloter le système SIEM sur un petit sous-ensemble représentatif de la technologie et des politiques de l'organisation. Cela permet de collecter des données cruciales, qui guideront toutes les modifications et améliorations nécessaires avant un déploiement à grande échelle. L'objectif principal ici est de découvrir et de combler toute faiblesse ou lacune dans l'exécution des contrôles, en garantissant que ces problèmes sont résolus avant de les intégrer dans le cadre SIEM. L'identification efficace et la correction préalable de ces lacunes garantissent que le système SIEM apporte de la valeur aux capacités de surveillance et d'alerte de l'organisation, améliorant ainsi sa posture de sécurité. Cette approche stratégique pose une base solide pour une mise en œuvre SIEM alignée sur les besoins organisationnels et les exigences de conformité, ouvrant la voie à un système de gestion de la sécurité réussi et efficace.

Les étapes de mise en œuvre SIEM suivantes vous guident de l'achat au déploiement complet

Implémentation de la solution SIEM : meilleures pratiques

À travers les différentes étapes de mise en œuvre, ces bonnes pratiques aident à sécuriser et à optimiser les derniers actifs de votre arsenal de sécurité.

Évitez les goulots d'étranglement en optimisant la phase de découverte

Les intégrations SIEM sont gourmandes en ressources et nécessitent des investissements importants en termes de temps, d'argent et de personnel qualifié. Les petites organisations, en particulier, peuvent avoir des difficultés à allouer les ressources nécessaires – il est fortement déconseillé d’attendre de découvrir cette mise en œuvre à mi-chemin.

Au lieu de cela, les éléments suivants peuvent garantir que votre implémentation SIEM démarre du bon pied.

Mesurez votre infrastructure actuelle

Évaluez votre infrastructure informatique et de sécurité actuelle pour comprendre le volume de données qui seront ingérées par le nouveau système SIEM. Cela inclut les journaux des périphériques réseau, des serveurs, des applications et de toute autre source de données.

Afin d'évaluer les demandes de votre infrastructure actuelle d'un point de vue SIEM, dressez un tableau des deux métriques suivantes : gigaoctets par jour (Go/jour) et événements par seconde (EPS). Cela simplifie le volume de données traitées dans votre réseau et vous permet de comprendre rapidement et facilement ce que votre solution SIEM devra traiter.

Prévoir la croissance future

Avant de vous lancer tête première dans votre projet de mise en œuvre, pensez à toute croissance future qui pourrait être en cours. Discutez des prévisions avec les acteurs financiers et du développement, afin d’en avoir une compréhension sur le terrain.

Ces conversations devraient inclure l’expansion de l’entreprise, l’adoption de nouvelles technologies et la possibilité d’accroître la sécurité des données grâce à des outils de surveillance supplémentaires. En anticipant la croissance de votre infrastructure, vous pouvez évaluer l’augmentation potentielle des données de log, et donc planifier une intégration de manière plus évolutive.

Comprendre votre capacité SIEM

Obtenez une compréhension claire de la capacité de la solution SIEM en termes de capacités d’ingestion, de traitement, de stockage et d’analyse de données. Cela inclut la compréhension des limitations concernant le volume de données, le débit des événements et la durée de stockage.

Planifier l'évolutivité

Assurez-vous que la solution SIEM peut évoluer pour répondre à vos besoins actuels et futurs désormais clairs. Cela pourrait impliquer de tirer parti de solutions SIEM basées sur le cloud qui offrent une évolutivité élastique – ou de planifier une extension incrémentielle des outils.

Tirer parti des services professionnels

Le manque de personnel formé pour utiliser les outils SIEM peut constituer un obstacle important au début de la phase de liquidation, car le manque de compétences en matière de cybersécurité continue de nuire même aux organisations établies. Ce manque de talents peut retarder l’adoption de technologies émergentes et compliquer la gestion du SIEM dès la mise en œuvre et au-delà. Placer un outil SIEM au-dessus d’une équipe de sécurité déjà en difficulté est très risqué ; envisagez de consulter des fournisseurs SIEM ou des services professionnels pour obtenir des conseils sur la planification et l’optimisation de l’infrastructure. Ils peuvent fournir des informations et des bonnes pratiques adaptées à votre environnement et à vos besoins spécifiques.

En suivant ces bonnes pratiques de mise en œuvre, les organisations peuvent réduire considérablement le risque de goulots d'étranglement des ressources pendant et après le déploiement SIEM. Cela garantit que le système SIEM reste efficace, réactif et capable de gérer la surveillance de la sécurité de l'organisation, aujourd'hui et à l'avenir.

Obtenez une visibilité complète dès le début

La mise en place d'un système SIEM nécessite une compréhension détaillée des sources de données à intégrer, de la manière de configurer des règles de corrélation et de la manière de monter sur la corde raide pour affiner les seuils d'alerte afin d'éviter à la fois les faux positifs et les menaces manquées. Pour y parvenir au mieux, il est préférable de suivre les bonnes pratiques de mise en œuvre suivantes lors de la phase de découverte initiale de la mise en œuvre.

Pour chacun d’entre eux, exécutez le nouveau SIEM sur un petit sous-ensemble de technologies représentatives de tous les appareils et politiques de votre organisation. Cela vous permet d'apprendre non seulement des données collectées lors de la découverte, mais également de l'efficacité de vos processus de collecte et d'analyse de données. Toutes les hypothèses dont vous aviez besoin auparavant doivent être minutieusement testées avant de commencer à utiliser de plus en plus d'appareils.

Configuration pour la diversité des journaux

Au cœur de tout système SIEM se trouve le processus de collecte des journaux, qui détermine fondamentalement l'efficacité et la portée du système. Les grandes organisations telles que les sociétés Fortune 500 peuvent produire jusqu'à 10 téraoctets de données de journaux en texte brut par mois. Cette grande quantité de données souligne le rôle essentiel que joue la collecte complète de journaux pour permettre à un système SIEM de surveiller, d'analyser et de sécuriser en profondeur l'environnement informatique d'une organisation. En tant que tel, envisagez d’inclure des journaux provenant d’une source aussi large que possible.

Il est essentiel d'inclure les journaux des composants critiques de sécurité du réseau et d'infrastructure dans le système SIEM. Cela englobe spécifiquement les journaux des pare-feu, des serveurs de clés, y compris les serveurs Active Directory et les serveurs d'applications et de bases de données principaux, ainsi que les journaux des systèmes de détection d'intrusion (IDS) et des logiciels antivirus. La surveillance des journaux des serveurs Web est également cruciale.

De plus, identifiez et hiérarchisez les composants de votre réseau qui sont vitaux d’un point de vue commercial. Cela implique de considérer quelles parties de votre infrastructure sont indispensables à la continuité et au fonctionnement de l’entreprise. Les journaux générés par ces composants clés jouent un rôle déterminant dans le maintien de l’intégrité du réseau et la garantie des opérations commerciales continues. Lorsqu'ils sont centralisés dans le système SIEM, les événements de sécurité deviennent visibles dans l'ensemble de l'environnement informatique.

Normaliser pour éviter les angles morts

Les incompatibilités peuvent entraver la capacité du SIEM à fournir une vue complète des événements de sécurité dans l'ensemble de l'organisation. Différents appareils et applications produisent des journaux dans différents formats, qui peuvent ne pas être directement compatibles avec le format d'entrée attendu du SIEM.

Une fois que vous avez identifié les sources de données importantes, l'étape suivante consiste à ingérer ces divers journaux dans un format commun. La normalisation et l'analyse transforment les données dans un format unifié que le SIEM peut comprendre et analyser efficacement. Si vous avez choisi un outil SIEM avec normalisation intégrée, ce processus sera largement automatisé. Après tout, la détection des menaces est le processus consistant à trouver des modèles dans les données brutes : en mettant l'accent sur les indicateurs de compromission plutôt que sur les simples journaux, un SIEM peut toujours signaler des comportements concernant des types de données autrement inconnus. Cela permet ensuite au personnel de sécurité de définir un événement, ainsi que sa gravité et sa gravité, en fonction des besoins. Garder un œil sur les journaux qui contribuent à votre tableau de bord est un élément essentiel d’une mise en œuvre précoce.

Gardez un œil sur les réglementations de conformité

Au cours de la dernière étape, votre nouveau SIEM aurait dû fonctionner sur une partie petite mais représentative de la technologie au sein de votre organisation. Lorsque vous atteignez cette étape pilote, vous êtes en mesure d'appliquer les enseignements tirés des données collectées et de mettre en œuvre les améliorations que vous avez apportées à un sous-ensemble plus large de politiques et d'appareils – mais gardez à l'esprit que cette phase n'est pas encore un déploiement complet. dehors.

Il est préférable de consacrer cette phase à peaufiner les processus nouvellement développés autour de votre SIEM : les aborder à travers le prisme des réglementations de conformité de votre secteur peut s'avérer particulièrement efficace.

Comprendre les exigences réglementaires

Commencez par bien comprendre les exigences réglementaires qui s’appliquent à votre organisation. Cela peut inclure les normes GDPR, HIPAA, SOX, PCI-DSS et autres, en fonction de votre secteur d'activité et de votre emplacement. Chacune de ces réglementations comporte des exigences spécifiques en matière de traitement, de stockage et de confidentialité des données.

Par exemple, équilibrer les offres de sécurité de la conservation des données et les coûts de stockage est l’une des façons dont la mise en œuvre du SIEM peut représenter un véritable casse-tête. En alignant les pratiques de votre propre organisation sur ces réglementations, il devient plus facile de gérer ces défis : en vertu du RGPD, par exemple, les organisations sont tenues d'établir des mécanismes efficaces d'archivage et de purge des données.

Classer les données en fonction de leur sensibilité

La conservation des données n'est pas seulement une question de stockage, mais aussi de conformité et d'utilité. L'établissement d'une politique de conservation des données qui répond aux exigences réglementaires peut vous aider à sécuriser votre processus d'adoption du SIEM.

Des pratiques de gestion des données doivent être mises en œuvre afin de garantir que les données sensibles sont cryptées, que l'accès est contrôlé et que seules les données nécessaires sont collectées et traitées. Cela permet de minimiser le risque de non-conformité dû à des violations de données ou à un accès non autorisé. Cependant, grâce à son intégration avec les systèmes IAM dans la dernière phase, le nouvel outil SIEM peut déjà commencer à réaliser des gains substantiels en matière de sécurité.

Une politique de conservation des données bien réfléchie répond également à vos besoins de mise en œuvre. La conservation des journaux pendant quelques mois, par exemple, permet de les intégrer dans les analyses comportementales à long terme du SIEM, ce qui peut s'avérer inestimable pour identifier les menaces subtiles et continues. Cependant, une fois que les journaux non critiques ont dépassé leur durée de vie utile, les purger peut être tout aussi utile pour maintenir à jour les analyses de votre personnel de sécurité.

Utilisez votre système SIEM pour générer des rapports de conformité

Cette phase continuera à générer davantage de gains pour votre outil SIEM nouvellement adopté, car ces rapports doivent démontrer le respect des exigences réglementaires, notamment les mesures de protection des données, les délais de réponse aux incidents et les pistes d'audit des activités d'accès et de traitement des données.

En incluant les exigences réglementaires dans la phase pilote de déploiement du SIEM, la sécurité de votre organisation peut bénéficier d'une double amélioration à la fois : à la fois un nouvel outil SIEM et un renforcement des meilleures pratiques réglementaires.

Gestion SIEM : stratégies post-implémentation

Même s'il est tentant de suspendre la mise en œuvre après l'intégration de votre nouvel outil, l'achèvement du déploiement n'est que la naissance de votre stratégie de gestion SIEM. En tant que tel, il est essentiel de consolider son succès avec quatre stratégies principales post-mise en œuvre.

Optimiser les sources de renseignements

Les règles de corrélation de votre SIEM utilisent les données brutes des événements et les transforment en informations exploitables sur les menaces. Ce processus peut être considérablement optimisé par des règles de découverte d'actifs qui ajoutent du contexte en prenant en compte les informations sur le système d'exploitation, les applications et les appareils. Ces éléments sont essentiels car votre outil SIEM doit non seulement envoyer des alertes hautement prioritaires lorsqu'une attaque est en cours, mais également déterminer si l'attaque peut réussir en premier lieu.

Ce processus est essentiel à la capacité d'un SIEM à protéger votre organisation. Cependant, des flux de menaces de mauvaise qualité peuvent augmenter considérablement les faux positifs, ce qui a son propre impact sur le temps de détection des menaces. Pour optimiser cela, il faut se rendre compte que toutes les sources de données ne fournissent pas des informations précieuses en matière de sécurité. L'identification et la priorisation des sources de grande valeur au sein de votre organisation sont nécessaires pour éviter que des données inutiles consomment des ressources supplémentaires et provoquent des goulots d'étranglement.

Rationaliser les rapports

Les SIEM génèrent un grand nombre d’alertes, qui ne sont pas toutes critiques. Déterminer la réponse appropriée à chaque alerte peut submerger le personnel de sécurité. Idéalement, votre outil SIEM devrait disposer d’un certain degré de reporting personnalisé. Des parties spécifiques de votre équipe de sécurité peuvent s'appuyer sur certains domaines de couverture SIEM plutôt que sur d'autres. En se concentrant sur leur domaine d'expertise, tel que les rapports d'authentification, votre équipe peut conserver son efficacité tout en utilisant mieux ses propres compétences.

Surveillance régulière des performances

Surveillez en permanence les performances de votre système SIEM pour identifier et résoudre rapidement les goulots d’étranglement. Recherchez les signes de tension dans le traitement des données, l’analyse et les temps de réponse. Évaluez les performances de votre SIEM avec notre Liste de contrôle d’évaluation SIEM.

Automatiser

L’IA devient de plus en plus importante pour les capacités SIEM. De nombreuses applications d'IA d'outils SIEM se concentrent sur leur capacité à automatiser l'agrégation et la normalisation des données. Une fois ces éléments en place, les systèmes peuvent filtrer les données beaucoup plus rapidement, en triant, en agrégeant et en normalisant intelligemment les données de sécurité. Cette automatisation réduit considérablement le temps et les efforts traditionnellement requis pour ces tâches, permettant aux équipes de sécurité de se concentrer sur des aspects plus stratégiques de la cybersécurité.

Cependant, les réponses aux incidents deviennent également de plus en plus importantes pour les capacités AI SIEM. Cela permet l'automatisation des réponses aux alertes ; par exemple, l’IA est désormais capable de corréler les données autour d’une alerte pour identifier sa criticité et de générer automatiquement des incidents pour une enquête plus approfondie. Cela évite à un humain de remarquer les données de sécurité pertinentes, de les identifier comme un incident de sécurité et de configurer manuellement un incident dans le système.

Les outils et playbooks d'orchestration vous permettent déjà d'établir des actions de réponse automatisées, ce qui peut réduire considérablement le temps de réponse et accélérer la gestion des menaces. Des capacités d’IA encore plus grandes sont à portée de main – savoir comment les mettre en œuvre peut être la clé pour débloquer une nouvelle rentabilité avec votre plateforme SIEM.

Démarrez avec le SIEM de nouvelle génération

La solution SIEM de nouvelle génération de Stellar Cyber ​​offre une plateforme innovante qui permet aux organisations de mettre en œuvre des stratégies SIEM robustes et réussies. L'intégration de technologies de pointe conçues pour améliorer la détection des cybermenaces sophistiquées et rationaliser la réponse aux incidents de sécurité est essentielle à l'approche de Stellar. Cette plateforme SIEM de nouvelle génération est conçue pour répondre aux besoins dynamiques et complexes des paysages numériques modernes, garantissant ainsi que les organisations peuvent protéger efficacement leurs actifs et données critiques. L'une des principales caractéristiques de la solution SIEM de nouvelle génération de Stellar réside dans ses capacités d'analyse avancées. Tirant parti de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage automatique, la plateforme peut passer au crible de grandes quantités de données en temps réel, identifiant des modèles et des anomalies pouvant indiquer une faille de sécurité. Cela permet aux équipes de sécurité de réagir rapidement et de manière décisive, minimisant les dommages potentiels et atténuant efficacement les risques. De plus, la solution SIEM de Stellar améliore la visibilité sur l'ensemble de l'écosystème informatique, en fournissant une vue unifiée des événements de sécurité et des alertes provenant de diverses sources. Cette approche holistique garantit qu’aucune menace ne passe inaperçue, permettant ainsi une posture de sécurité plus complète. Un autre avantage important de l'adoption de la plateforme SIEM de nouvelle génération de Stellar est son évolutivité et sa flexibilité. Conçue pour répondre aux exigences de sécurité évolutives des organisations, la solution peut facilement s'adapter aux changements de l'environnement informatique, qu'ils soient dus à la croissance, aux progrès technologiques ou aux menaces émergentes. Cela garantit que la stratégie SIEM reste efficace dans le temps, offrant une valeur et une protection durables. Pour lancer une stratégie SIEM réussie au sein de votre organisation, découvrez-en davantage sur notre Plateforme SIEM nouvelle génération capacités. Cette ressource offre des informations détaillées sur la façon dont la plateforme peut transformer vos efforts de cybersécurité, en fournissant les outils et les connaissances nécessaires pour garder une longueur d'avance sur les cybermenaces dans un monde numérique en constante évolution.
Remonter en haut